30 years of Alpine V6

This year, AAA regrouping the Alpine technicians and engineers, organized, the 22, 23 and 24th of june 2007, a new meeting to celebrate the 30th birthday of Alpine A310 V6. Near 600 fans were registered, more 100 of them are FARNautes.

Read more...
 

Last News

With the FARNaute, Christian Blois and FAR, le Russenberger company will make for the last time, a serie of switches for Alpine A310 1600, Alpine A310 V6 and Alpine A110 1600SX last version.

Read more...
 

Français - English ?

Galleries on AR

26C48BE34DC5-6.jpg

Models on FAR

miniatures_014.jpg
Home arrow News arrow Rallye - Tracks arrow FAR : Weekend alpiniste en Ardèche
FAR : Weekend alpiniste en Ardèche Print E-mail
Written by Gérard Sacco et Jean-Louis Berger   
09-29-2008

Comme l’année dernière, à peu près à la même époque, notre ami, JLB associé à Jean-Paul Terrasse, nous a concocté un de ces petits circuits dont il a le secret, sur deux jours cette fois.

L’Ardèche et ses routes tortueuses à souhait avec un arrêt le samedi soir à la Remise, restaurant mythique très connu des férus de sport automobile et de rallyes; c'est Jean-Paul qui s'est occupé de cette soirée.

Pour les participants, tous impatients de se retrouver, le RDV était pris pour samedi 11h 30 à l’hôtel Ibis d’Aubenas.

Trois jours avant le départ, c'est la cata pour Laury et son compagnon; elle vient de «  péter » une durite, enfin pas elle, mais sa belle 5 turbo 2. Immédiatement, s’engage un contre la montre pour la réparation.

Le vendredi soir Laury nous communique que tout est OK et que l’on pourra se retrouver avec Daniel du côté de Lançon. On fera donc la route ensemble.

Le samedi matin avec Daniel  nous sommes inquiets car nos amis se font attendre. On craint le pire, ils finissent par arriver. Au moment de partir stupeur…..la durite fuit encore, ils nous demandent de partir pour ne pas nous retarder et vont essayer de réparer.

Entre temps, on a vu passer l’ami Olivier et Sophie avec sa belle Berlinette sur la remorque. Jean-Louis et Roland partent ensemble de Forcalquier, Jean-Paul le régional de l’étape lui est « presque » sur place et Eric arrive de Grenoble avec sa VE  au  bruit d’échappement si particulier.

Regroupement sur le parking, 


Regroupement sur le parking, pour ceux qui ne se connaissaient que par l’intermédiaire du Forum, les présentations sont faites, les cartes de l'itinéraire distribuées, et tout débute... par un excellent petit repas au resto du coin.

Il fallait que l’on soit en forme pour l’après midi.
Le plein fait pour nous et pour nos Alpine, nous prenons la route sans attendre . Nous avons rendez vous en début de soirée avec le rallye de la ronde de la Fayolle. Jean-Louis a étudié le parcours et on ne doit surtout pas le croiser ou  le suivre.

Départ sur les chapeaux de roues, dans les quelques tunnels qui jalonnent la route , les pots d’échappements des Alpine font un bruit d’enfer (surtout celui de l’ami Manfred qui se laisse distancer pour mieux  accélérer à l’intérieur). Et là après quelques kms on perd Olivier : panne électrique de l’automate de sa boite séquentielle!. Avec Jean-Paul il rentre à l’hôtel en seconde vitesse bloquée .

Par téléphone (merci le portable) ils nous disent qu’ils nous rejoindront à Burzet .On attaque donc le col de la Mouchère, sur une route gravillonée à souhaits!, pour les premières glissades, et la pluie commence à faire son apparition.

Arrivé à Burzet petit arrêt, et nos belles se font admirer par les spectateurs qui attendent les voitures de la ronde de la Fayolle.

On retrouve Olivier, Sophie (avec leur Partner tracteur) et Jean-Paul . Le « chef  » nous intime l’ordre de partir car le timing est très serré, comme les virages que nous empruntons par le col du Pranlet qui est une des routes ou se déroule la fameuse spéciale du Burzet, lors des rallyes de Monte Carlo. Au col de Mézillac, petit arrêt ; là nous sentons vraiment la fraîcheur de l’air ambiant.1150 m, on commence à être en altitude. La route reprend vers St Pierreville ou pour nous réchauffer nous avons pris quelques boissons chaudes dans le troquet du coin, en chemin nous avons récupéré Laury et son compagnon à St Julien du Gua et nous sommes arrivés à St Joseph des Bancs après l’ascension du col de la Fayolle. C’est le Q.G. du rallye et en attendant les premières voitures il a fallu supporter un petit vent, qui pour nous venu  du sud, était glacial.

L’hiver était-il déjà là ?
Jean-Paul qui est une sommité dans le milieu du sport auto a tout de suite été repéré par l’animateur du rallye et lui a demandé s'il était là pour repérer les étoiles montantes du VHC. ( peut être des contrats en vue avec le Comas Racing). Il a vite démenti tout cela et a expliqué au micro à des milliers de gens, comme le dit Manfred, qu’il était là, avec quelques amis Farnautes, tout simplement en balade.

Après quelques photos et quelques palabres, comme il se faisait tard, notre GO a donné l’ordre de départ pour un lieu chargé d’histoire. La Remise nous attendait . Pour certains d’entre nous ce fut la découverte d’un endroit Mythique.

On s'est empressé de marquer notre passage sur le mur derrière le bar. 

 

Yvette nous a reçu chaleureusement et après un repas de qualité, 

Jean-Paul, ce cachottier, nous réserva une divine surprise; il savait que J.C. Andruet serait dans les parages ce soir là, il lui a demandé de venir nous faire un petit Coucou. Ce qu’il a fait très gentiment .Il est resté quelques instants avec nous et il a pris la route aussitôt à cause de ses obligations professionnelles.

Le repas terminé, nous sommes rentrés à l’hôtel pour une courte nuit de repos, sans oublier auparavant de faire une petite virée nocturne dans Aubenas ... 

Dimanche, après un super petit déjeuner, on refait le plein aux Alpine 

et dès 9 heures le convoi s’élance vers le col de la Croix de Beauzon et là plus on monte plus le ciel se couvre.

La pluie va nous accompagner une grande partie de la journée. Mais cela ne nous empêche pas de nous arrêter pour contempler entre les nuages la beauté du paysage.

On a même eu droit à un arc en ciel. Nos G.O. nous on fait un peu dévier du circuit et un arrêt à Lanarce nous a permis d’acheter, chez un charcutier réputé, quelques victuailles qui nous ont chatouillé divinement les papilles une fois rentrés à la maison ... Et puis il fallait bien que les coéquipières fassent un peu de shopping !!! 

De là, toujours sous la pluie nous attaquons l’ascension vers le Gerbier de Jonc. Après avoir traversé plusieurs localités très typiques,

on arrive au sommet du Gerbier et dans les nuages

on découvre la ferme ou jailli la source de la Loire.

Après d’autres achats chez les fournisseurs du coin (beurre fromage), nous nous laissons glisser sur quelques centaines de mètres pour atterrir au restaurant pour le repas de midi .La cheminée est allumée et une douce chaleur vient  nous réchauffer.

Un repas succulent nous est servi et le déjeuner se passe dans une ambiance exceptionnelle. Après le dessert, le café ;  dehors le temps se lève . Le mont Gerbier de Jonc apparaît dans un ciel bleu parsemé de quelques nuages . Le temps passe très vite et il va falloir redescendre à Aubenas, récupérer la voiture d’Olivier et remettre le cap vers le sud.

Jean-Paul nous dit au revoir car il nous quittera un peu plus loin dans la descente vers Aubenas .Les derniers km de la boucle se font sans problème, 

nous repassons à Antraigues devant la Remise en donnant un petit coup de klaxon d’au revoir, Vals les bains une dernière fois nous entrons dans les tunnels d' Aubenas où les pots d’échappements se font entendre de nouveau.
Sur le parking de l’hôtel on sent que l’aventure se termine, tout le monde se dit au revoir  avec regrets. On s’est bien amusé, on a rencontré et fait connaissance de personnes formidables et on s’est promis de recommencer dès que possible.

On  aide Olivier à accrocher la remorque avec son Alpine au Partner . Daniel et Gérard font un dernier plein pour être tranquille et nous voilà parti sur la route du retour.15h 30 comme prévu, tout le monde s’en retourne à la maison sous le soleil revenu grâce à un très fort Mistral.
Un grand merci à Jean-Louis et Jean-Paul pour l’agréable parcours qu'ils nous ont fait faire et pour la logistique. Tout a été parfait malgré les petits désagréments occasionnés par les soucis des voitures de Laury et d’Olivier. 

Un grand Merci à Eric dit Manfred pour sa bonne humeur et l’ambiance festive qu’il a su donner au groupe et bravo à tous pour la bonne humeur et la convivialité qu’ils ont fait régner au sein de l’équipe des Alpinautes.

 
< Prev   Next >