Forum AlpineRenault.com

FARPartager votre passion :  rejoignez la plus grande communauté Alpine du Net !
En savoir plus...

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

E1EEFE500EE5-25.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_008.jpg

Please install Flash and turn on Javascript.

Accueil
Histoire des A110... au 1/43 Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Va110   
28-08-2010
Index de l'article
Histoire des A110... au 1/43
2. Et puis vint Solido
3. Quand Solido se diversifie
4. Et non, ça n'est pas fini
5. Quand Solido sert de muse
6. Il y a Transkit et... Transkit
7. Les Provençaux

Nouvelle page sur AR, elle raconte l'histoire de toutes les reproductions de l’Alpine A110 au 1/43.

Cet important dossier se décline sur 2 pages :

Sauf indication contraire, les photos illustrant ce sujet sont celles issues de ma collection personnelle.
Pour les autres photos, les auteurs seront mentionnés au fur et à mesure. Je remercie d’ors et déjà ceux qui ont contribués à ce sujet, par leur témoignage ou leurs photos.
Quelques photos proviennent du net, majoritairement de ebay. Si un auteur que je n’aurais pas mentionné se reconnait, je le remercie de se signaler.

Ce sujet est publié simultanément sur Forum Auto, et sur Forum Alpine Renault.
Il sera repris intégralement (avec quelques ajouts) dans une version papier dont le mode de diffusion reste à définir.
Cette version contiendra en plus l’inventaire de toutes les références que j’ai recueillies pendant mes recherches (plus de 340 à ce jour).

Introduction

On ne présente plus l’Alpine A110 berlinette. Lancée en 1961, elle a pendant plus de 20 ans écumé les rallyes et accroché à son tableau de chasse toutes les grandes épreuves. Bien que la production ait été arrêtée en 1977, elle fera encore pendant de longues années le bonheur de pilotes amateurs.

Alors, pourquoi « une » histoire ?
Parce qu’en fait chacun pourrait raconter la sienne, celle qu’il a vécue, ce que cette voiture a fait vibrer en lui.
Je soupçonne que ma passion pour la petite bleue soit née un matin de Noël 1970, lorsque j’ai trouvé au pied du sapin, dans une boite jaune, rouge et bleue, une A110 Solido.
Comme tout bambin de cet age, j’ai d’abord joué avec puis, comme pour certaines de ses consoeurs, lui faire subir quelques transformations. Sans le savoir, je venais de mettre le doigt dans un engrenage, celui de la miniature.

Je n’ai donc pas la prétention de raconter L’Histoire de cette fabuleuse machine, mais uniquement de témoigner de tout ce que j’ai pu glaner sur son sujet dans un domaine précis : celui de ses reproductions au 1/43eme
J’ai pris le parti de ne traiter dans cet article que des reproductions au 1/43eme, en ne tenant compte ni des autres échelles, ni des reproductions « exotiques » (du style cadeau Bonux).
En menant mes travaux de recherche, j’ai eu la surprise de découvrir des reproductions que je ne connaissais pas, et d’en redécouvrir certaines que j’avais oublié.
C’est tout ce travail de compilation que je vais vous faire partager dans les chapitres suivants.

1 : La Préhistoire

Avant toute chose, il faut juste faire un petit rappel du contexte de l’époque dans le domaine de la miniature automobile.
La A110 est née avec les années 60. À cette époque, on est très loin de la notion de modèle réduit de collection et les seules reproductions de voitures miniatures ont pour vocation à servir de jouet dans les cours de récréation. Les marques phares d’alors se nomment Dinky Toys, Solido ou Norev.

On doit la toute première reproduction de la A110 à Norev.
En 1969, le fabricant Lyonnais propose sous la référence 59 une version 1300 à 2 phares.
La miniature est pour le moins bizarre : le profil est plutôt bien rendu, mais la face avant est désastreuse et il manque bien 5mm en largeur. Les capots Avant et Arrière sont ouvrants.

Dés 1970, Norev fait évoluer son moule et propose, toujours sous la même référence, le capot à 4 phares, complété d’une version Gendarmerie.

En 1978, les versions civiles et gendarmerie se verront équipées de roues « bouton de culotte », beaucoup moins réaliste mais tellement plus efficace pour faire rouler rapidement les voitures sur le parquet de la chambre…

Toute au long de sa carrière, la A110 aura eu la même référence et le même châssis, sur lequel figure la mention « RENAULT ALPINE A110 1300 ».
La dénomination dans les divers catalogues va par contre évoluer.
Elle sera d’abord présentée comme « Alpine Renault A110 1964 berlinette » puis deviendra « Alpine Renault A110 1966 berlinette » en 70 avec l’apparition des 4 phares.
Elle sera référencée successivement 59, puis 59-2 à partir de 1970 et 59-3 pour la version Gendarmerie.
L’apparition des roues simplifiées verra les références passer à 59-2b et 59-3b

La Norev n’a donné lieu à ma connaissance à aucune déclinaison Compétition, hormis certains modèles au tout début sur lesquels étaient apposés des numéros de course et une plaque de rallye en autocollant.
De même, elle n’a jamais servi de base à des transformateurs, sauf peut être par certains maquettistes passionnés.


Et maintenant quelques photos :
Au fond, la version deux phares (en trés mauvais état :( )
Au premier plan, de gauche à droite, la version 4 phares roues bouton, la gendarmerie et la civile de 1970

Image

Les étiquettes de boites
Image

Et pour le fun, une pub d'époque
Image
Source : ebay

Nota: merci à Enzo pour ses précieux compléments d'info pour ce chapitre



 
< Précédent   Suivant >