Forum AlpineRenault.com

FARPartager votre passion :  rejoignez la plus grande communauté Alpine du Net !
En savoir plus...

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

B8B8C42F45D3-34.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_012.jpg

Please install Flash and turn on Javascript.

Accueil
Histoire des A110... au 1/43 Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Va110   
28-08-2010
Index de l'article
Histoire des A110... au 1/43
2. Et puis vint Solido
3. Quand Solido se diversifie
4. Et non, ça n'est pas fini
5. Quand Solido sert de muse
6. Il y a Transkit et... Transkit
7. Les Provençaux

3. Quand Solido se diversifie, les Verem

Au milieu des années 80, Solido explore d’autres marchés pour se relancer. La marque de Oulins propose des variantes de modèles de compétition sous les marques Verem et Solido2.
Le principe est assez simple : la voiture est peinte dans la bonne couleur et se présente soit dans le boîtier cristal habituel, soit en pièce détaché sous blister et carton.
Il ne reste qu’à poser la déco.

La berlinette n’échappe pas à cette stratégie, et ça n’est pas moins de 11 versions différentes qui seront proposées sous cette forme par Verem :
Darniche, Maroc 1973
Nusbaumer, Le Mans 1968
Manzagol, Tour de Corse 1970
Anderson, San Remo 1971
Saby, Ecurie Echappement, Tour Auto 1973
Tchubrikov Monte Carlo 1971
Wolleck, Monte Carlo 1973
Mouton, Tour de Corse 1975
Darniche, Tour de Corse 1970
Anderson, Monte Carlo 1971
Therier, Safari 1974

Pour l’ensemble de ces versions, le niveau est globalement correct. Bien que les notices soient souvent succinctes, les planches de décals sont de bonne qualité (Cartographe ou Graphyland) avec peu de problèmes de tailles ou de stickers manquants. Les carrosseries sont conformes, hormis pour deux cas (celle de Wolleck en 73 qui avait un radiateur en face AV et celle du Safari 74 qui était à ailes pagode).
Par contre, les roues sont systématiquement les Gotti 6 branches ce qui, pour certaines versions, ne convient plus : les versions Le Mans 68 et Tchubrikov 1971 devraient être équipées de Delta Mics, et celle de Mouton de jantes 4 orifices apparues en 1974.
Certaines couleurs ne sont pas réalistes, comme un bleu caddy pour les versions Le Mans 68 et Maroc 73 et un bleu bizarre pour celle de Mouton.

Darniche, Corse 1970 et Maroc 1973
Image

Manzagol, Corse 70; Mouton Corse 1975; Saby, Tour Auto 73
Image

Anderson, San Remo et Monte Carlo 1971
Image

Tchubriko, Monte Carlo 71; Wolleck, Monte Carlo 1973
Image

Manquent celles de Therier, Safari 74 (en attente de montage) et Nusbaumer Le Mans 1968.

Ci dessous les deux types de boitage :
Image
Image
Source : Miragex


Une version civile apparaîtra aussi au catalogue Verem sous la référence 416. Elle sera proposée en plusieurs couleurs, toujours sous la même référence : bleu métallisé, blanc, jaune, rouge.
Image
Source : Miragex

Deux autres versions seront aussi produites : une Gendarmerie sous la référence 201 et un cabriolet sous la référence 2004 qu’on retrouvera à partir de 1998 au catalogue Renault Boutique.
Image
Source : Miragex



 
< Précédent   Suivant >