Forum AlpineRenault.com

FARPartager votre passion :  rejoignez la plus grande communauté Alpine du Net !
En savoir plus...

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

F2EED2510008-6.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_005.jpg

Please install Flash and turn on Javascript.

Accueil
Histoire des A110... au 1/43 Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Va110   
28-08-2010
Index de l'article
Histoire des A110... au 1/43
2. Et puis vint Solido
3. Quand Solido se diversifie
4. Et non, ça n'est pas fini
5. Quand Solido sert de muse
6. Il y a Transkit et... Transkit
7. Les Provençaux

4. Et non, ça n’est pas fini

La carrière de la Solido n’est pas finie pour autant.
En 1995, elle réapparaît au catalogue Solido dans la série Yesterday sous la référence 1803 ainsi que dans la série Racing en version compétition sous la référence 1904. Cette dernière version reprend la déco du Monte Carlo 1973, donc est toujours aussi fausse...
Une autre variante, toujours commercialisée sous la référence 1904, propose la décoration de celle de Nusbaumer, Le Mans 1961, mais dans une version très simplifiée.
Le moule n’a subi aucune évolution. On peut tout au plus noter que les roues ne sont maintenant plus en métal mais en plastique.

Image
Source : Miragex

Vers 2005, elle ressort avec une variante de couleur, en rouge, toujours sous la référence 1803.
En 2008, elle est toujours vaillante et fidèle au rendez-vous. Solido propose une ultime version sous la référence 151269, celle reproduisant la voiture utilisée par Andruet au Monte Carlo 1971.
Cette fois, c’est quasiment un sans faute. La décoration est complète, la carrosserie est conforme et les détails ont été affinés.
Image

Image

Et pour le fun :
Image


Pendant toutes ces années, comme je l’ai dit précédemment, le moule n’a pas évolué. Seules les inscriptions sous châssis vont changer.
La miniature sera pendant très longtemps dénommée Alpine Berlinette Tour de France. Un cartouche mentionne la référence et la date de première commercialisation. La marque Solido sera remplacée sur les modèles concernés par Verem.
On verra ensuite apparaître le puit de vis permettant de fixer la miniature sur un socle, puis la mention « Tour de France » va être effacée.
Le sigle Solido suivra les évolutions de graphisme de la marque.

L’inventaire de toutes les versions produites de la Solido est quasiment impossible. En effet elle a servi de base à de nombreux clubs ou de nombreuses boutiques pour faire des miniatures commémoratives ou promotionnelles. De plus, elle se retrouvera en dehors de nos frontières, en Espagne et sous la marque Argentine Bubby.
C’est donc un peu une histoire sans fin.

D’autant qu’elle va se poursuivre sous d’autres horizons, puisque de nombreux artisans vont utiliser la Solido comme base sous forme de transkit ou comme source d’inspiration dans la création de leur modèle.

Avant de clore cette première partie sur les réducteurs historiques, il faut aussi mentionner le projet de Dinky du milieu des années 90 de reproduire aussi la A110, projet qui ne sera malheureusement pas mené à son terme.
Je vous renvoie pour cela à l’entrefilet reprenant un courrier de Guy Girod, président du Club Dinky France, paru dans le numéro 18 de la revue Passion43.

Quand Solido se diversifie



 
< Précédent   Suivant >