Forum AlpineRenault.com

FARPartager votre passion :  rejoignez la plus grande communauté Alpine du Net !
En savoir plus...

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

9A8DFF42E0D6-30.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_014.jpg

Please install Flash and turn on Javascript.

Accueil
Histoire des A110... au 1/43 Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Va110   
28-08-2010
Index de l'article
Histoire des A110... au 1/43
2. Et puis vint Solido
3. Quand Solido se diversifie
4. Et non, ça n'est pas fini
5. Quand Solido sert de muse
6. Il y a Transkit et... Transkit
7. Les Provençaux

6. Il y a Transkit et… Transkit …

D’autres artisans choisissent une voie différente : ils proposent une coque complète à adapter sur le châssis de la Solido en reprenant les autres éléments tels que vitrage, tableau de borde et éventuellement roues.
La carrosserie proposée est généralement un surmoulage de la Solido, modifiée comme il se doit (ailes élargies, ajout d’un spoiler, modification du capot).
Malheureusement, les principaux défauts ne sont pas gommés, notamment la nervure de capot beaucoup trop large et le profil du toit.

DM Modèles sera le premier à se lancer dans ce créneau et va proposer plusieurs versions à partir d’octobre 1978.
La toute première version commercialisée sur ce principe sera la machine utilisée par Bruno Saby pour la saison Rallycross de 1977.
Viendront ensuite les versions Saby Rallycross 1978 et Ogier, vainqueur d’un concours organisé par la revue Echappement qui lui fournira une voiture pour la saison 1979.
Image

DM Modèles proposera en mai 1979 deux versions de compétition à ailes bulle avec ou sans spoiler, dénommées respectivement 1600 ou 1800 gr4. Ces transkits sont fournis sans décals.

A cette même période, Jielge s’est aussi lancé dans des kits dérivés de moulages de la Solido. J’ai retrouvé peu d’info sur ces kits, ne les ayant pas achetés à l’époque. Il y avait notamment une tentative de reproduction de la 1600 SX.
Les baguettes latérales et les poignées de portes ont bien été supprimées et le pare choc modifié pour intégrer une plaque d’immatriculation droite.
Mais les jantes sont d’un autre âge.
A cela se rajoutera une version ailes pagode, réduite à sa plus simple expression puisque seule la caisse sera fournie, sans aucun autre accessoire.
Image

Il y a eu peut être d’autres versions, mais la mémoire me fait défaut…

Au début des années 80, DM va se lancer dans le kit complet. Dans un premier temps, le principe sera un peu le même, en partant d’une caisse surmoulée sur la Solido mais cette fois les éléments complémentaires (châssis, intérieur, vitrage) sont directement fournis et non plus prélevé sur une Solido.
La qualité n’est pas exceptionnelle, loin des réalisations des autres artisans de l’époque mais les versions choisies sont intéressantes.
On se voit ainsi proposée la version Saby Mont Blanc 1978 et une version plus exotique, celle utilisée par Camien, un rallyman amateur de la fin des 70, dont la voiture était équipée d’un aileron arrière de Porsche 934.
Image

DM proposera aussi sa version ailes bulle sans spoiler accompagnée d’une planche de décal qui permettra de faire au choix l’une des machines utilisées par Nicolas en Corse en 1974 et 1975.

L’italien Gamma Models prendra le même principe. Il commercialisera à la fin des années 80 la version gr4 avec ailes pagodes, en kit.
La carrosserie est elle aussi un surmoulage de la Solido, y compris pour les roues, qui deviennent en résine et de qualité moyenne, aux dires de ceux qui l’ont montée.

DM Modèle va ensuite complètement abandonner son moule d’origine Solido pour proposer une reproduction de 3429GY76 dans sa version Turbo utilisée avec succès par Jean Luc Thérier au Critérium des Cévennes 1972.
Ce modèle ne doit plus rien à l’ancêtre : la ligne est beaucoup plus fine et reproduit plus fidèlement la berlinette.
Image

A cette période, DM Modèle aurait reproduit la 16S. À priori, la base serait toujours le moule Solido, reconnaissable à sa baie de pare brise, mais retouché au niveau du capot avant.
Je ne dispose pour celle-ci que d’une photo, donc je reste prudent sur son existence.

Le principe du surmoulage sera repris en 2005 par Dinacar.
L’artisan Isérois est spécialisé dans les groupes F, et produit plusieurs transkits de 4CV, de Dauphine ou de Simca 1000 entre autres.
Il va proposer lui aussi deux versions de la A110, avec ailes bulle avec ou sans spoiler. Ces transkits, composés comme pour DM Modèle d’une caisse et d’un jeu de roues, sont accompagnés d’une planche générique reprenant l’esprit de sa série « j’aime le Groupe F ».
Le moulage est repris de la Solido, sans modification de son principal défaut, la nervure de capot avant.

En septembre 2007, il proposera une très intéressante reproduction de la 1100 utilisée par Maurel en trophée Saloon Car 2002. Le montage se fait sans problème et la planche de décals est correcte, donnant au final un modèle inhabituel et intéressant.
Image



 
< Précédent   Suivant >