Jean-Pierre Nicolas et Alpine

Entré chez Alpine en 1968, à la suite de ses exploits sur R8 Gordini, Jean-Pierre Nicolas est resté fidèle au poste jusqu'en 1976, participant à la plus grande partie de l'épopée. De la R8 à l'A310, il les a toutes conduites : les 1300, 1600, 1800, 1860, les A310 4 cylindres, les protos A210 et même les R12 et R17 Gordini.

Lire la suite...
 

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

04BD1FEB3B79-28.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_007.jpg
Accueil arrow Magazine arrow Hors-Série arrow Histoire des A110... au 1/43 (suite)
Histoire des A110... au 1/43 (suite) Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Va110   
28-08-2010
Index de l'article
Histoire des A110... au 1/43 (suite)
9. Quand Solido se diversifie
10. Retour en Provence
11. Du décal au kit complet
12. La Grosse Cavalerie
13. Les "presses"
14. La Collection
15. Du Kisoque à la boutique
16. Touvailles du Net
Conclusion
Remerciements

8. Le Spécialiste…

JPS a été le premier artisan à s’être occupé de reproduire la A110 en plusieurs versions.
On lui doit pas moins de douze versions différentes qu’il proposera dés 1988 et jusqu’en 1996, autour des quatre configurations classiques de carrosserie : ailes pagodes, ailes bulle et pare-choc, ailes bulle et bouclier avec ou sans becquet.
Particularité : il a enfin entendue la longue plainte des maquettistes devant leurs pistolets, tous ses modèles sont pré-peint.
Il va être le premier à sortir des classiques usine de la saison 73 pour proposer des versions plus colorées.
On lui doit ainsi les versions 74 et 75 de Larrousse en Corse, le proto utilisé par Darniche à la Ronde Cévenole 1974 (dans sa version Essais), la machine de Thérier au San Remo 1975, celle de Henry au Neige et Glace 75, les africaines du Bandama et du Safari 1974, la MacKeen de Panciaticci, puis celles de Saby au Mont Blanc 76 et de Andruet au Milles Pistes 76.
Il réalisera aussi la monstrueuse 16S que Biancone a utilisé en course de cote en 77 et la version Rallycross de Saby de la même année.
Ses choix serviront d’ailleurs d’inspiration pour certains de ses confrères, puisque certaines versions originales vont se retrouver dans d’autres gammes.

Quelques unes de ses productions


Larrousse, Corse 74 et 75
Image

16S de Biancone; Darniche, Ronde Cévenole 74
Image
Pour l'ancdote, ces deux voitures ont fait l'objet d'une double page dans le livre Alpine de Dominique Pascal.

Henry, Neige et Glace 75; Panciaticci, Giraglia 76
Image

Saby, Mont Blanc 76; Andruet, 1000 pistes 76
Image

Il a par ailleurs produit pour différents clubs Alpine qui le sollicitaient des séries dans les différentes configurations, sans déco (ou avec juste le marquage blanc « Alpine Renault » sur les ailes arrière).
Un jour, agacé de se voir sans cesse sollicité pour produire de nouvelles versions exotiques, il a balancé à son interlocuteur : « et pourquoi pas une berlinette La Poste, tant qu’on y est ». Et c’est comme ça qu’est née la voiture de liaison rapide utilisée pour le courrier de la revue Mille Miles.
Image
Source Th Falsetti

Pour le fun : l'ayant raté à sa sortie, je me suis donc fait ma propre version :
Image


L’artisan nivernais avait d’autres projets dans ses cartons, notamment le proto de Laurent. Compte tenu de ce qui s’annonçait alors dans le domaine de l’industriel (nous sommes à la fin des années 90), il a préféré se tourner vers d’autres sujets.

Il reviendra néanmoins en octobre 2006 avec un tout nouveau moule, issue des protos de la gamme Trajectoire qu’il vient de racheter à Philippe Khomiakoff.
Ce nouveau modèle se caractérise par ses portes et capots ouvrants. 



 
Suivant >