Jean-Luc Thérier

Pour beaucoup, Jean-Luc Thérier a été sans conteste, le meilleur pilote de Rallye que l'on ait connu. Retrouvez-le sous en 1985 dans le numéro 200 de la revue Echappement.

Lire la suite...
 

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

6BE723B260E2-34.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_010.jpg
Accueil arrow Magazine arrow Hors-Série arrow Histoire des A110... au 1/43 (suite)
Histoire des A110... au 1/43 (suite) Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Va110   
28-08-2010
Index de l'article
Histoire des A110... au 1/43 (suite)
9. Quand Solido se diversifie
10. Retour en Provence
11. Du décal au kit complet
12. La Grosse Cavalerie
13. Les "presses"
14. La Collection
15. Du Kisoque à la boutique
16. Touvailles du Net
Conclusion
Remerciements

12. La Grosse Cavalerie

A la fin des années 90, les industriels vont se lancer dans la bagarre.
Il faut dire que, parallèlement à des miniaturistes tels que Norev, Solido, Majorette ou Burago, on a vu dans le courant dans les années 80/90 émerger des marques dont l’objectif était de proposer non plus des jouets mais des modèles réduits de plus en plus fidèles.
Ainsi s’est ouvert l’aire des Vitesse, Minichamps, Bang, Brumm, Onyx, Quartzo et autres consorts. Si pour certains la qualité n’était pas forcément au rendez-vous (par pudeur, nous ne les citerons pas ici…), d’autres se sont rapidement imposés comme des références incontournables. Leurs reproductions valaient voir dépassaient un niveau de qualité et de finesse généralement réservé au domaine du kit.

Au milieu des années 90, l’industriel portugais Trofeu va s’imposer comme le spécialiste du rallye, reprenant ainsi le flambeau de Vitesse.
Ces miniatures sont d’un très haut niveau de finition et souvent sans reproche.

En 1998, il sort sa première version, la 1300G en trois couleurs différentes. Son interprétation de la A110 est quasiment sans défaut. La ligne est très bien rendue et les détails sont très fin, à l’image des essuie-glace en photodécoupe.
Ce sera le début d’une très longue série, puisqu’en 10 ans c’est plus de cinquante versions différentes qui seront proposées.

A partir de 1999, c’est au tour des versions ailes pagode d’être traitées.

Je ne vais pas toutes les énumérer, seulement vous en présenter quelques unes :

Thérier, San Remo 1970; Darniche, Monte Carlo 1972
Image

Collomb, Le Mans 1968
Image

Nicolas, Portugal 1971; Thérier, Portugal 1973
Image

Il faudra attendre 2006 pour voir apparaître la version ailes bulle. La première version sera malheureusement ratée au niveau de l’élargisseur d’aile avant. Le moule sera d’ailleurs repris et le défaut corrigé sur les modèles suivant.
Dans cet ensemble quasiment sans faute, on pourra juste relever un raté sur la version Défense Mondiale Monte Carlo 1973. Visiblement l’industriel portugais s’est inspiré de la version restaurée, reconnaissable à ses ailes pagode et au positionnement de certains stickers.

Si la majorité de sa production concerne des versions usines, Trofeu va produire à l’initiative de l’importateur Cofradis plusieurs versions spécifiques de rallymen français, toujours avec le même niveau de fidélité.

Ci dessous celles de Hummel, Chamonix 1976; Moss, Monte Carlo 1973; Henry, Monte Carlo 1975
Image

Le Tour de Corse sera aussi une bonne source d’inspiration.
Trofeu va d’abord lancer une série baptisée « La Magie de l’Asphalte », reproduisant quelques voitures qui se sont illustrées dans l’Ile de Beauté. Si les versions proposées ont déjà fait l’objet de reproduction par le passé, le niveau de qualité atteint par Trofeu en justifie l’intérêt.
On en profitera pour noter la réactivité de l’équipe portugaise : les premières photos de sa reproduction de la voiture de Larousse en Corse en 1974 montraient des jantes non conformes. Une fois alertée, Trofeu a immédiatement repris tous les modèles déjà fabriqués pour les modifier et remettre des jantes conformes

À partir de 2008, il va réaliser à la demande du club MiniTdC une série de coffrets en diffusions restreintes. Les versions, toutes inédites, sont choisies par le Club, sur la base de l’importante iconographie récoltée sur le sujet. Quelques unes de ces reproductions seront d’ailleurs commercialisées ensuite par le biais de Cofradis.

Voici les 4 premiers coffrets du Club MiniTdC (le 5eme étant en cours d'acheminement)
Image

De même, Trofeu réalisera pour le compte de la boutique allemande Scala43 deux versions de la A110 Jagermeister, utilisée par Bohnhorst en course de cote en 1973.
Image
Source : ebay

Minichamps se lance à son tour l’année suivante.
Il propose en 1999 dans un premier temps un modèle 1300 de 1976 en orange, qui sera ensuite déclinée en version Gendarmerie.
Curieusement, Minichamps ne proposera jamais de version compétition.
Cette miniature n’est pas ratée, mais pas franchement réussie non plus. Les détails sont correctes mais la ligne générale moins bien rendue que par Trofeu avec notamment une baie de pare brise à la découpe trop rondouillarde.

Image
Source : nico1971

En 2002, Universal Hobbies lance sa série Légende dans laquelle figure une A110 rouge.
Le moule fait très étrangement penser à celui de la Minichamps : même aspect général, même gravure sous châssis,…
Bizarre, j’ai dit bizarre ? Comme c’est bizarre…
Le modèle reproduit est une 1300, postérieure à 1976, reconnaissable à son absence de baguette latérale et les boutons poussoirs d’ouverture de porte.
Elle sera disponibles en plusieurs couleurs colories, puis à partir de 2004 en version Gendarmerie.
On la retrouvera aussi vendu dans le réseau Renault Boutique, d’abord en rouge puis en jaune.

Image
Source : ebay

Les modèles proposés par Universal Hobbies sous la gamme Légendes sont en grande partie repris de la collection proposée par DelPrado à partir de 2001.



 
Suivant >