Reglages de train AV d'Alpine A110

Une auto facile à conduire, c'est aussi une auto dont le chassis est correctement réglé. Voici une liste de contrôle à effectuer afin de disposer d'une Alpine A110 à la fois facile et sécurisante.

Read more...
 

Last News

With the FARNaute, Christian Blois and FAR, le Russenberger company will make for the last time, a serie of switches for Alpine A310 1600, Alpine A310 V6 and Alpine A110 1600SX last version.

Read more...
 

Français - English ?

Galleries on AR

BB6C4D521CFD-15.jpg

Models on FAR

miniatures_003.jpg
Home arrow Magazine arrow Cars arrow Alpine arrow Réparer une traverse AV d'A110
Réparer une traverse AV d'A110 Print E-mail
Written by Philippe Loutrel   
11-03-2005

La traverse avant des Berlinettes se distingue de celle des R8 par plusieurs modifications.
Partant d'une traverse R8 en bon état et d'une traverse A110 hors d'usage, on commence par vérifier le jeu éventuel au niveau des logements d'axe de triangle supérieur : l'axe introduit à mi-chemin dans son logement doit présenter un débattement maximum de l'ordre du millimètre à son extrémité libre.

En général, la traverse R8 a été découpée à la disqueuse et il faut la débarrasser des débris de longeron restants aux extrémités : faire sauter les points de soudure au burin extra-plat et à la disqueuse, une heure de travail environ. On dépose de la même façon les deux butées de suspension de forme circulaire qui seront remplacées par celles de plus grand diamètre provenant de la traverse A110.

On dépose les deux pattes supportant les flexibles de frein pour repose ultérieure dans une position différente.
Sur la traverse A110, déposer au burin les 4 cales de renfort des boulons d'ancrage d'axe de triangle inférieur en épargnant le pion de centrage de chaque cale. Reposer ces cales sur la traverse R8 en utilisant les trous pour les pions de centrage. On constate que les 8 trous de boulons sont décalés de 9 mm vers l'extérieur afin de créer du carrossage négatif par déport de l'axe de triangle inférieur (environ -1°30).

Pour les soudures à suivre, on utilise soit un poste à arc (électrode de D = 2mm, 50A), soit de préférence un poste MIG mieux adapté à la tôle mince.

Souder les 4 cales de renfort, les deux butées de suspension et les deux pattes de flexibles.

Découper dans de la tôle de 3mm deux carrés pour le doublage des points de fixation hauts des amortisseurs, les percer à D = 10mm, et les souder sur les carrés existants.

Pour confectionner la barre anti-rapprochement, couper une longueur de tube de 65cm (diamètre extérieur 20mm, épaisseur 2mm) et découper dans la tôle de 3mm deux entretoises trapézoïdales(voir traverse A110). Souder l'ensemble sur les chapelles d'amortisseurs.

En utilisant les trous des cales de renfort comme guide, contre-percer 8 trous de D = 8mm dans la traverse.

La traverse modifiée doit alors être complétée par le montage de deux entretoises de forme cubique (tôle de 2mm, en remplacement des longerons de R8), puis de deux faux-longerons( tôle de 1,5mm). Après soudure de la traverse sur le châssis les faux-longerons sont positionnés et soudés en fonction de la largeur du fond de coffre (autour de 76cm), celle ci variant d'une auto à l'autre, selon le folklore Alpine...

On termine par la soudure de la plaque d'ancrage à l'extrémité des faux longerons (tôle de 1,5mm). Cette tôle est disponible en Inox chez Mecaparts, en notant cependant que la soudure acier/Inox n'est pas idéale.

 
< Prev   Next >