End of an Alpine A110

More than a long introduction, let's see the result. My Alpine A110 has totally burnt, after a probable of a gazoline circuit problem.

Read more...
 

Last News

With the FARNaute, Christian Blois and FAR, le Russenberger company will make for the last time, a serie of switches for Alpine A310 1600, Alpine A310 V6 and Alpine A110 1600SX last version.

Read more...
 

Français - English ?

Galleries on AR

6C39EE135540-8.jpg

Models on FAR

miniatures_013.jpg
Home arrow Magazine arrow Technics arrow Zingage d'un châssis
Zingage d'un châssis Print E-mail
Written by Philippe Loutrel   
11-03-2005

La protection anticorrosion d'origine est assurée par une peinture antirouille relativement efficace. A l'occasion d'un démontage de châssis, il est intéressant d'améliorer cette protection par projection thermique ou par galvanisation à chaud, deux techniques d'application des revêtements de zinc.

Zingage par projection, métallisation ou schoopage :

Le châssis doit être entièrement grenaillé, c'est à dire rendu rugueux par projection de grenailles d'acier sous pression d'air comprimé. Il est ensuite recouvert de zinc fondu par projection, au moyen d'un pistolet spécifique. Enfin une peinture epoxy complète le traitement. Le résultat esthétique est à la hauteur du coût de l'opération, c'est à dire impressionnant !

Zingage par imersion ou galvanisation à chaud :

On commence par percer deux trous de 10mm de diamètre dans chaque corps creux du châssis, en particulier dans les tubes constituants la traverse arrière. Ceci permettra la circulation de l'air et du zinc dans la phase de trempage.
L'entreprise procède d'abord à un brûlage au chalumeau des traces de gras et de peinture, ensuite au trempage dans un bain d'acide chlorhydrique, puis dans un bain de flux (sels de zinc et d'ammonium), et enfin dans un bain de zinc en fusion à 450°C.
Le châssis gagne certes quelques kilos dans l'opération ( 53 kg avant, 61 kg après dans notre cas) mais il gagne aussi en rigidité. Sur les caisses de Renault Espace, Renault augmente de 60% leur rigidité de torsion et de 20% leur rigidité de flexion par ce traitement.
Le retaraudage de tous les filetages est indispensable ainsi que le réalésage des logements d'axe de triangle supérieur
L'aspect est plutôt plaisant, et aucune peinture n'est nécessaire. Le seul inconvénient est que pour toute soudure ou brasure ultérieure, il convient de meuler le dépôt de zinc et de terminer par une application au pinceau de peinture riche en zinc, de préférence à un aérosol, pour obtenir l'épaisseur requise.
L'efficacité anticorrosion est attestée par le bon comportement dans le temps des véhicules galvanisés (Ex : Renault Espace, BMW Z1, Lotus, mais aussi des tubes d' échafaudage, des supports de panneaux de signalisation routière, des barrières de police)

En conclusion, considérant le coût encore raisonnable et les avantages de ce traitement, il serait dommage de ne pas l'effectuer à l'occasion d'une dépose de châssis.

 
< Prev   Next >