Portique économique

Quoi de plus utile qu'un portique pour soulever un Berlinette et faciliter ainsi toutes les interventions mécaniques. Philippe Loutrel nous présente ici la contruction d'un portique simple et efficace.

Lire la suite...
 

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

75B966DC3D32-12.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_013.jpg
Accueil arrow Magazine arrow Autos arrow Spider Renault Sport
Spider Renault Sport - Partie 1 Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Hervé Valette   
10-11-2007
Index de l'article
Partie 1
Partie 2

Certains croyaient voir en lui le remplaçant de la Berlinette Alpine. D'autres lui ont reproché son caractère trop exclusif...
Nul doute que le Spider ne laisse jamais indifférent.

Concept innovant, chassis et comportement exemplaires, propulsion équipée d'une mécanique sportive de grande série posée en central arrière, le Spider regroupe pour beaucoup d'entre nous, tout ce qui fait une auto telle qu'on les aime.


Concept :

Naissance :

En 1990, Renault nous présente le concept car Laguna Roadster.
Consacré par le Car Design Award 1991, considéré comme l'une des 7 plus belles voitures du monde, ce concept car présente les grandes lignes de ce que sera le Spider.

Strict deux places, il se présente sans pavillon, sans capote ni même de
pare-brise seulement un couvre-tonneau pour protéger l'intérieur de la
pluie, dans la vraie tradition du roadster. Les portes "semi-papillon" à serrures électriques et vérins confirment l'allure et la vocation sportive de ce roadster dont la structure garantit légèreté et rigidité.

Trois ans plus tard, en 1993, l'idée nait chez Renault de développer un modèle sportif et ludique, destiné dans un premier temps à la promotion sportive. Un an plus tard, un prototype roule. En septembre de la même année, la direction de Renault accepte le projet qui portera le nom de code W94.

 

La conception technique est assurée par Nogaro Technologies présidé par Claude Fior. Cet homme n'est pas un inconnu. Après avoir conçu la Formule Campus de Renault, mais aussi de nombreuses motos et autos de compétition, il
Renault lui impose seulement le choix de la mécanique (Renault 2.0 16V de la Mégane) et du design. Il developpera alors un chassis tout aluminium, composé de 3 éléments, alliant légèreté et solidité et développera d'originales suspensions.

Début 1995, le modèle est présenté au Salon de Genève.
La production sera confiée à Alpine et commencera en décembre 1995.
Seulement deux ans pour concevoir une auto !

Design :

Il est très important de noter que le Spider a très peu évolué depuis les premières croquis et ébauches. C'est très rare !


 

Par bonheur, le Spider en garde donc l'esprit et le dynamisme des lignes des premières esquisses.

Saute-vent :

Ce système saute-vent, breveté par Claude Fior, est à la fois original et très performant. Contrairement à ce que l'on pense, il n'est pas conseillé mais oligatoire de porter un casque si l'auto ne dispose pas de pare-brise. Une directive émanant du Ministere des Transport l'impose, et le Spider rentre dans les critéres d'homologation de ces véhicules.

Plus tard, en 1996, le Spider sera aussi proposé avec un trop classique pare-brise.


Technique :

Châssis tout aluminium :

C'est Claude Fior en charge de la conception de l'auto, qui choisit l'aluminium.
Renault choisit quant à lui, le norvégien Hydro-Aluminium. La réalisation des 3 éléments du chassis sera assurée dans des usines au Danemark.

Enfin, c'est dans les locaux de la Société des Automobiles Alpine Renault, avenue de Bréauté, à Dieppe que sera assuré l'assemblage de ces 3 éléments, et la construction du Spider.

Système de suspensions innovant :

Le Spider dispose d'un chassis très rigoureux. Des systèmes astucieux de suspensions y participent largement.
A l'avant, deux triangles superposés à axes longitudinaux, des rotules de série montées rigidement sur le chassis (solution rarissime sur une « routière ») et un porte moyeu spécifique avec fusée de série confirment ce choix d’une architecture privilégiant la conduite précise. Le triangle supérieur fait office de bascucleur permettant l’attaque d’un combiné ressort-amortisseur placé transversalement, presque horizontalement. La barre anti-roulis, positionnée bas, voit ses bras reliés aux triangles par des biellettes verticales. La direction est dépourvue d’assistance, cela va sans dire ! Quand aux moyeux, empruntés à l’Alpine A610, ils reçoivent son dispositif de freinage complet, disque et étriers.

A l'arrière, la suspension a également le souci complémentaire de favoriser au mieux l’accessibilité mécanique. On retrouve deux triangles superposés, à axes transversaux cette fois, et des rotules montées de manière rigide. Le porte moyeu est maintenu par un bras et une biellette réglable et le triangle supérieur commande directement le mouvement du combiné ressort-amortisseur, toujours presque horizontal mais placé longitudinalement, et par l’action d’une biellette, la barre anti-roulis.


Caractéristiques :

Les caractéristiques techniques des Spider Saute Vent et Spider Pare Brise ne diffèrent guère.

Type

 

Puissance fiscale 10
Nombre de places 2

Moteur

 
Type Moteur F7R 710
Cylindrée (cm3) 1998
Alésage x course (mm) 82.7 x 93
Nombre de cylindres / de soupapes 4 / 16
Puissance maxi kW (ch) a tr/mn 108 (150) à 6000
Couple maxi Nm (M.kg) à tr/mn 185 (19,3) à 3750

Boite de Vitesse

 
Nombre de rapports 5
Vitesse km/h à 1000 tr/mn en 1ère 8,409
en 2ème 15,194
en 3ème 20,332
en 4ème 25,816
en 5ème 31,760
   

Jantes - Pneumatiques

 
Pneumatiques AV 205/50 x 16
Pneumatiques AR 235/45 x 16

Capacités

 
Réservoir a carburant (l) 50

Freinage

 
Avant DV 300
Arrière DV 300

Performances

 
Vitesse maxi (km/h) 215
0 - 100 km/h (s) 6,9
400m DA (s) 14,6
1000 DA (s) 27,45

Consommation

 

à 90 km/h (l/100km) 6,4
à 120 km/h (l/100km) 8,4
cycle urbain (l/100km) 9,9

Poids (kg)

 
à vide en ordre de marche (Kg) 930 SV - 965 PB
maxi autorisé (PTAC) 1130



 
< Précédent