Arbre à cames et calage

Une fiche complète et de nombreuses explications sur les arbres à cames. AOE, RFE, AOA, RFA bientôt n'auront plus de secrêt pour vous !

Lire la suite...
 

Dernières Nouvelles

Sous l'impulsion de Christian Blois et du FAR, la société Russenberger lance une dernière fabrication d'interrupteurs pour Alpine A310 L4 et V6 et Alpine A110 1600 SX dernière version. 

Lire la suite...
 

English - Français ?

Galeries sur AR

7B3657D8D94C-15.jpg

Miniatures sur le FAR

miniatures_010.jpg
Accueil arrow Magazine arrow Autos arrow Alpine arrow Alpine A110 1600S
Alpine A110 1600S Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Hervé Valette   
05-03-2003

Conçus résolument, délibérément pour la compétition ou la clientèle amoureuse de conduite sportive au niveau du fanatisme, sans aucun souci de confort et d'aménagement pour petit bourgeois, l' Alpine A110 1600S tient, dans cet esprit, plus que des promesses. Véritable petite bombe, sa tenue de route, son punch procurent un agrément au volant qui sort vraiment des sentiers les plus enchanteurs et donnent, à chaque kilomètre , une âme et un sens sur lesquels règne fréquemment le ravissement. (L'Automobile,  1970)

On en beaucoup parlé et on en parle encore beaucoup, la discussion revient toujours à elle dans le grand club des initiés, c'est le chou-chou. On pense à elle en riant de satisfaction, et de près, on la flatte, on la côtoie avecr respect. Certains même la craignent car c'est un petit monstre.

Des reproches, on peut lui en faire. Pas sur le plan du châssis poutre en tout cas, ni sur celui de la suspension à 4 roues indépendantes, et encore moins sur celui du moteur, toujours dérivé du R16 TS, dont la cylindre a été protée à 1605cc,et qui, alimenté par deux Weber double-corps de 45, développe 125cv DIN à 6000 trs/mn, qu'une boîte à 5 rapports synchronisés exploite convenablement. Non , les mauvais côtés, il faut les chercher dans une conception de carrosserie qui date, mais fait toujours de l'effet, et qui provoque un habitacle étroit, à la visibilité limitée, n'épargnant rien dans le genre concert de culbuterie, de transmission, d'aspiration de carburateurs, le tout baigné dans les effluves d'essence, par-ici par-là pimentées d'une pincée de gaz d'échappement...

Mais qu'importe cela lorsque , assis au poste de pilotage, ou plutôt installé la tête en bas, les pieds en haut, vous prenez en mains le petit volant, et qu'après un coup d'œil au tableau de bord clair et complet, vous vous lancez sur la route. Bien sûr, on s'aperçoit vite que ce n'est pas une voiture de grand-tourisme :  il y a peu de place derrière les deux sièges pour les bagages : l'autostabilité fait défaut sur l'autoroute, par vent latéral. Non, ce qu'il  lui faut, c'est la petite route., l'itinéraire de délestage si vous voulez, qui nécessite un peu de navigation. Là, c'est l'efficacité avec un grand E. Vous pilotez un engin  de course ultra-sensible, où l'on respire la sécurité, même à haute vitesse. Vous la sentez au bout de vos bras et au bout de vos pieds. Vous ne conduisez pas une voiture : vous vous déplacez avec un engin qui est le prolongement de vous même. Vous mettez le nez où vous le désirez : les roues arrière feront le reste avec la plus extrême des précisions...

Un plaisir de tous les instants, une voiture-jouet qui n'a pas d'équivalent en terme d'automobile. Et si vous la trouvez de petite taille, de trop petite taille même, pensez tout de même qu'avec 210 km/h de pointe, vous appartiendrez à une caste relativement fermée, celle des plus de 200km/h.
(Sport Auto - octobre 1972)

Qualites :

Très bonne performances
Maniabilité incomparable
Comportement précis
Plaisir de conduite illimité
Aspect extérieur sympathique

Défauts :

Niveau sonore élevé
Habitabilité restreinte
Coffre à bagages inexistant
Visibilité limitée
Ventilation déficiente
Relents de moteur dans l'habitacle
Tenue de route difficile

Caractéristiques techniques :

Alpine A110 1600S - Type 1600VB 1972
   
Moteur :  
type longitudinal, porte-à-faux arrière
emplacement porte à faux arrière
cylindrée 1605cc
alésage x course (mm) 78 x 84 mm
rapport volumétrique 10.25 : 1
puissance (ch à t/mn) 123 cv à 6000 t/mn
puissance spécifique (ch/l) 75 cv/l
couple maximun (m.kg à t/mn) 15mkg à 5000 trs/mn
alimentation 2 Weber 45DCOE
distribution arbre à cames lateral, tiges, culbuteurs et poussoirs
allumage bobine / distributeur
matière bloc/culasse fonte / aluminium
vilebrequin 5 paliers
refroidissement par liquide (9 l), radiateur avant
équipement électrique alternateur 30 A - 12 V, 55Ah
Transmission :
mode aux roues arrière
embrayage monodique à sec
nombre de rapports 5 + MA
rapport de boîte 1° - 3,61/1 - 8.520 km/h à 1000 t/mn
2° - 2,36/1 - 13.010 km/h à 1000 t/mn
3° - 1,69/1 - 18.180 km/h à 1000 t/mn
4° - 1,29/1 - 23.845 km/h à 1000 t/mn
5° - 1,03/1 - 31.760 km/h à 1000 t/mn
AR - 3,08/1A
Châssis :
type et structure poutre centrale, carrosserie en polyester
suspension avant triangle superposés, ressorts helicoïdaux, amortisseurs telescopiques, barre anti-roulis
suspension arrière demi-essieu avec jambes de force obliques articulées sous le plancher dans le prolongement des axes d'articulation des trompettes
freins 4 disques, double circuit de freinage
direction à crémaillière
jantes pneus 165 x 13"
Dimensions :
longueur x largeur x hauteur 380,5 x 152 x 1138 cm
empattement 210 cm
voies avant et arrière 163,6 - 132,5 mm
capacité essence 38
capacité liquide refroidissement 10 l
poids en ordre de marche 715 kg
puissance fiscale 9 CV
Performances
vitesse maxi 210 km/h
1000m départ arreté 29,4 s

Compétition :

Impossible de comptabiliser le palmarès sportif de cette auto. De 1596cc à 1860cc, les différentes extroplations de l'Alpine A110 1600S possède l'un des plus beau palmarès de tous les temps. La consécration sera le titre de Champion du Monde des Rallye en 1973. Des futures pages seront consacrées à ce palmarès hors du commun.

 
Suivant >